Bienvenue

Vous êtes ici : Accueil

11 octobre 2016: Interview de Macky Dembelé, coordonateur PDU réalisée par Lebabi.net

Dembélé Macky est ingénieur civil, Coordonnateur du Programme de Décentralisation des Universités, organe rattaché au Cabinet de Monsieur le Premier Ministre en charge du développement des infrastructures universitaires en Côte d’Ivoire. Dans cet entretien, il dresse son bilan tout en soutenant délivrer l’Université de Man dans ce mois d’octobre

 

Quels sont les objectifs du programme de décentralisation des Universités ?


Avant de vous parler du programme à proprement dit, il convient de noter qu’en Côte d’Ivoire, nous avons plus de 250 milles étudiants qui sont repartis dans différentes Universités et Grandes Ecoles, alors que la capacité d’accueil reste largement insuffisante. Notamment en infrastructures. De plus, chaque année, nous avons environ une centaine de millier de nouveaux bacheliers qui doivent s’inscrire et se former dans nos universités et Grandes Ecoles. 

Ceci pour prendre en charge le développement économique de la Côte d’Ivoire. Une partie de ces nouveaux bacheliers est accueillie dans les Universités privées, mais la grande majorité est orientée dans les Universités Publiques ce qui montre le grand défi auquel l’Etat est confronté pour accueillir les nouveaux bacheliers. 

Donc, il est nécessaire de mettre à disposition des infrastructures de qualité en capacité suffisante, rapprochées des bénéficiaires selon leurs lieux de résidence sur le territoire national.

 Cela permet aussi de désengorger le campus de Cocody à Abidjan. Tout en proposant des formations qui sont en lien avec les potentialités économiques de chaque région d’implantation de ces Universités. Cette planification des Universités est faite par le Programme de Décentralisation des Universités qui tient également compte des capacités financières du budget de l’Etat.

 Celui-ci intervient soit en investissement direct dans le cadre des marchés publics à financement public, soit en remboursement de dette – le cas échéant - lorsque nous avons des engagements financiers par des partenaires institutionnels ou par les partenaires privés dans le cadre de PPP.  

Chaque capitale régionale choisie par le Gouvernement pour abriter une Université pourra s’appuyer sur les ressources humaines formées pour mieux appréhender les produits locaux à l’effet de leur apporter une plus-value technique ou technologique afin de soutenir le développement local. Voilà les objectifs assignés au PDU pour lesquels nous sommes à la tâche, sous la Haute Supervision de Monsieur le Premier Ministre.

 

En 2 ans de mission, quel est votre bilan ?


Le PDU est chargé de la supervision des projets d’extension des Universités de Korhogo, Daloa et de la construction de l’Université de Man.  Sans oublier les Universités de Bondoukou et de San-Pedro. 

 Il y a un sixième projet qui est une ville universitaire prévue à Adiaké, sur lequel nous travaillons également, donc, pour les projets d’extension de Korhogo et Daloa en deux ans d’existence, certains ouvrages ont été déjà livrés et mis à la disposition des autorités académiques pour utilisation immédiate, soit par les enseignants ou par les étudiants. 

Il s’agit des bureaux pour les enseignants, les salles de TD, etc. D’autre ouvrages sont en cours d’achèvement, notamment les amphithéâtres, les aires de sport, les hébergements des étudiants, les restaurants, qui seront livrés avant la fin de l’année. 

Ceci, pour permettre à ces deux Universités en cours d’extension, de bénéficier de certaines infrastructures permettant de donner un confort aux enseignements, mais également pour les étudiants afin d’être mieux concentrés sur leurs études. 

Quant au projet de construction de nouvelles universités, notamment celle de Man, les ouvrages nécessaires au démarrage seront terminés en octobre, pour permettre la rentrée universitaire programmée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique. 

Il s’agit de salles de TD, des bureaux des enseignants, du centre de santé, du restaurant équipé avec 450 places assises ; nous allons mettre à disposition environ deux cents lits de résidence sur un demi-millier de lit prévus en tout, pour que les étudiants puissent être logés sur le campus. 

Concernant San-Pedro et Bondoukou qui font partie du programme de construction des Universités, la planification budgétaire prévoit leur ouverture en 2018-2019.

 Ceci, sur la base des plans de conception que nous sommes en train de réaliser grâce à des cabinets d’architectes. Sur ces deux projets, il faut également indiquer que plusieurs partenaires privés ont approché le gouvernement ivoirien à l’effet de pouvoir signer des accords de partenariat pour leur réalisation. 

Ce sont de très gros efforts qui sont faits par le Gouvernement pour ouvrir ces deux universités au bénéfice de la jeunesse ivoirienne.  Nous sommes satisfaits de la présence en nombre et en qualité de tous ces partenaires techniques et financiers désireux d’accompagner la Côte d’Ivoire dans cette perspective. 

Sans oublier les partenaires privés qui sont nombreux également à nous consulter pour proposer leurs services. Tous ces dossiers sont à l’étude.

 

Il y a moins de deux mois, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a annoncé la rentrée académique 2016-2017 de l’Université de Man pour octobre, quel est le stade des travaux ?


Nous faisons tous les efforts pour respecter l’engagement pris par le gouvernement et déjà ce que nous pouvons dire c’est que deux mois après la visite de Madame le Ministre, plusieurs ouvrages sont prêts. Il s’agit des bureaux des enseignants, l’infirmerie, un bâtiment de TD. Il y a la cuisine et le restaurant qui seront terminés d’ici quelques jours avec tous les équipements.  

Ainsi, un minimum d’infrastructures nécessaires à l’ouverture de l’Université sera disponible en octobre, tel que souhaité par Madame le Ministre de l’Enseignement Supérieur. En outre, nous sommes en train de mettre en place tout le dispositif de raccordement des réseaux de télécommunication avec l’accès à l’internet, notamment la diffusion du Wifi, accessible aux étudiants sur le campus, ce qui est un élément majeur dans le fonctionnement des Universités aujourd’hui.

 Nous travaillons sur l’alimentation en eau et le château d’eau est en train d’être terminé pour disposer d’eau potable sur le campus, pour pallier les problèmes d’alimentation en eau dans la région de Man.  

Aussi, travaillons-nous à sécuriser tous ces dispositifs avec l’électricité du site par l’éclairage de la cour de l’Université. Enfin, nous allons entamer la clôture de l’Université. Nous faisons tous nos efforts pour que l’engagement pris par le chef de l’Etat et par le Gouvernement soit respecté.

 

Donc l’université de Man accueillera ces premiers étudiants  dans le mois d’octobre?


J’jusqu’à la fin  ce mois d’octobre nous serons prêt avec le minimum d’infrastructure nécessaire pour l’ouverture de cette Université. 

Toutes les entreprises ont été sensibilisées sur ce point, sous la supervision du BNETD qui est le maitre d’œuvre de l’opération. Nous serons prêts pour octobre.  

Madame le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de Recherche Scientifique a indiqué que la rentrée serait organisée en octobre mais sans préciser la date précise, qui reste à officialiser par le Gouvernement. 

La construction des Universités en Côte d’Ivoire est une œuvre importante parce qu’il s’agit de l’avenir de nos enfants. Il s’agit également de se projeter dans le cadre de la politique d’émergence et de doter la Côte d’Ivoire de ressources humaines qualifiées qui seront capables de gérer toute cette nouvelle économie.

 

Quelles sont les filières retenues pour l’Université de Man ?


Chaque Université a une thématique principale de formation. L’Université de Man va former des cadres dans les domaines de la géologie, des mines, des matériaux, du tourisme et de l’agriculture. Implanter une université dans une région, c’est également apporter dans cette région des outils de recherches.

 Ces outils vont permettre d’ajouter de la plus-value à des produits locaux. Grace à la recherche menée des étudiants qui y feront leurs thèses, sous la direction d’enseignants motivés, prêts à s’emparer des questions de développement propre à chaque région, les faire rentrer à l’Université sous forme de projet de recherche pour que les résultats puissent retourner à la population locale, en activités génératrices de revenus additionnels. 

Mme Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et le Gouvernement tiennent à faire de cette nouvelle université de Man, un modèle de référence qui permettra d’offrir aux étudiants, les meilleures conditions de réussite grâce aux outils modernes tels que les cours en ligne, qui seront accessibles via les réseaux de télécommunications ainsi que par les nouvelles technologies de communication.

 

Entretien réalisé par Moïse Bokbi

Source: www.lebabi.net

PDU FACEBOOK

PDU CONTACTS

Programme de Décentralisation des Universités
Riviéra 3, Rue du Lycée Français, Non loin de L’église Catholique Bon Pasteur

TEL: (225) 20 24 22 40
FAX: (225) 20 24 22 39

  • Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Siteweb: www.pdu.ci

PDU MESSAGE